jeudi, août 5, 2021
jeudi, août 5, 2021

CFMOTO CFORCE 1000 Overland Essai

Dernier venu chez CFMOTO, la version Overland du CFORCE 1000 accroche rapidement notre regard avec son style de baroudeur construit pour affronter les pires terrains. Avec son ensemble complet d’accessoires et les meilleures composantes du fabricant chinois, ce VTT nous permet de croire à des prestations impressionnantes et d’être un adversaire de taille face aux autres grands constructeurs. Découvrez-le avec nous. 

CFMOTO CFORCE 1000 Overland Essai

Tour du véhicule

Tout d’abord, on se doit de mentionner l’allure réussie de l’Overland qui annonce son côté aventurier prêt à toutes éventualités. Il propose un immense coffre à l’arrière et même la possibilité d’en rajouter un deuxième en remplacement du siège passager. Ainsi, on obtient un espace de rangement de plus de 100L. Bien plus que suffisant pour emporter avec soi tout le nécessaire dans l’optique de très longues randonnées. 

- Publicité -

De plus, des jantes de style « beadlock » sont offertes d’origine sur le véhicule. Oui, on obtient une très belle touche de couleur avec le bleu qui orne le pourtour de la jante, mais surtout la capacité d’avoir un anneau de retenue du pneu. Ouvrons une parenthèse pour les novices… Cet anneau permet de bloquer le pneu en place sur la jante et d’empêcher les glissements du pneu de survenir. La raison est simple : lorsque l’on veut rouler et franchir des sections complexes parsemées de roches, on diminuera la pression à l’intérieur des pneus. Cela aura pour effet d’augmenter la déformation du pneu qui favorisera la surface de contact du caoutchouc contre la roche. Le but ultime étant d’avoir la traction maximale. Cependant, le fait d’avoir moins d’air dans les pneus amènera le risque qu’un pneu se « décolle » de la jante ce que l’on tente d’éviter à tout prix. Ainsi, les jantes de style « beadlock » nous offrent ce qu’il y a de mieux pour un maximum de traction sans le risque du pneu qui s’échappe de la jante puisque le flanc du pneu est coincé entre la jante et l’anneau extérieur…Parenthèse close. Les autres équipements supplémentaires sont tout aussi cohérents avec les aspirations de ce modèle. Notons des parechocs avant et arrière très robustes pour protéger davantage lors de situations hasardeuses. De plus, des plaques de protection en aluminium ont été ajoutées pour limiter les bris. 

À l’avant, on remarque encore plus d’accessoires propres à cette version. Ainsi, on a droit à un pare-brise bas qui offre une protection suffisante au vent tout en gardant une visibilité complète. Les protège-mains y sont parfaitement intégrés afin de procurer un confort accru tout en gardant le style. Également, des projecteurs auxiliaires à DEL ont été ajoutés sur le parechoc pour une expérience améliorée en période nocturne. À cette multitude d’équipements, viennent s’ajouter les équipements de série que l’on connait de CFMOTO comme les clignotants, le klaxon, les miroirs, l’attache-remorque et un treuil de 3000 livres. Bien entendu, un treuil est un essentiel dans le cas de la vocation de ce véhicule évoluant dans les terrains les plus éloignés. 

Grâce à tous ces équipements, vous obtenez définitivement un véhicule tout-terrain permettant d’affronter les expéditions les plus exigeantes et d’être paré à toutes situations que vous rencontrerez lors de votre périple.   

Motorisation

- Publicité -

Pour propulser cette bête, le constructeur a cru bon de l’équiper d’un moteur à 2 cylindres en V de 963cm3 qui développe une puissance de 79 chevaux et un généreux couple de 60 lb-pi. Le tout jumelé avec une transmission à variation continue CVTech-IBC. Le combo nous offre des performances vives, procurant des accélérations franches ainsi que des reprises musclées. Cette motorisation est parfaitement adaptée pour les nombreuses utilisations que l’on peut espérer de l’Overland. 

Pour transmettre efficacement cette puissance au terrain, un système pour la sélection des roues motrices se retrouve au guidon. On peut très rapidement passer du mode 2WD pour des dérapages du train arrière vers un mode à 4 roues motrices et même un avec différentiel verrouillé. Ce dernier mode est extrêmement efficace dans les sections rocheuses difficiles d’accès. Notons au passage un nouveau contrôle au guidon davantage intuitif que le précédent. 

Suspension

Des suspensions au gaz ajustables au niveau de la précharge, de la compression et du rebond sont de série sur ce véhicule. On peut donc moduler celles-ci relativement rapidement en fonction de nos préférences et également en fonction du terrain que l’on s’apprête à affronter. On retrouve une géométrie de suspension arrière à bras oscillants qui amène un niveau de confort supérieur tout en gardant le véhicule à plat plus facilement. 

- Publicité -

Après avoir roulé le véhicule quelques kilomètres, on s’aperçoit que les suspensions ont été recalibrées comparativement aux années précédentes. Plus de souplesse et donc, plus de confort général sur l’Overland. Malgré tout, on n’a pas perdu ses capacités à enchainer des virages à vitesse plus élevée en amenant les suspensions trop molles, ce que l’on voit trop souvent dans le marché. Juste le bon compromis entre confort et performance. Bravo au constructeur. 

CFMOTO CFORCE 1000 Overland Essai

Impressions de conduite

On a eu l’opportunité de tester ce véhicule sur plusieurs types de terrains et dans différentes occasions. En sentiers fédérés, dans un « pit » de sable, dans la bouette, en situation de « rock crawling», pour aller à la pêche, etc.  Je résumerais mes impressions de conduite par : Wow! C’est à mon avis, le meilleur véhicule de CFMOTO en ce moment et voilà pourquoi :

La direction assistée se révèle juste assez présente pour limiter suffisamment les efforts et la fatigue. Cependant, on ne ressent aucun « flou » ou lousse en conduite à plus haute vitesse. La précision de conduite est au rendez-vous, l’information renvoyée au conducteur est excellente et le tout se fait aisément sans se fatiguer les épaules lors de longues journées. 

La puissance du moteur est plus que suffisante pour affronter toutes les situations. Bien qu’il y ait une cavalerie assez impressionnante, le tout est livré de façon graduelle et souple dans la majorité des situations. Cependant, lorsque l’on effectue des manœuvres à basse vitesse, l’accélérateur nous semble quelque peu saccadé. Il y a donc une période d’adaptation pour franchir en douceur des zones rocheuses ou tout simplement embarquer le véhicule dans une remorque. Un sélecteur de mode (eco, sport) qui agit sur la cartographie et la réponse de l’accélérateur, comme on retrouve sur les côtes-à-côtes de la marque, seraient un ajout intéressant pour contrer ce léger désagrément. 

Au niveau des suspensions, je peux vous dire que les ingénieurs ont fait un excellent travail pour calibrer celles-ci en considérant systématiquement l’aspect confort, les performances en virage et réactions peu importe le type de terrains ou obstacles. On se retrouve avec un confort de roulement digne de mention pour une utilisation polyvalente. On observe une belle souplesse, sans pour autant être au détriment des performances, lorsqu’on se dirige vers une conduite plus agressive avec des virages rapides et successifs. Et avec cette souplesse, on garde une excellente traction dans des sections plus techniques au travers d’immenses roches ou souches par exemple. D’ailleurs, les pneus CST Clincher, exclusifs à ce modèle, mordent bien dans les sentiers sablonneux, l’herbe haute, les sections rocheuses. La seule limitation a été constatée lorsqu’il y avait beaucoup de bouette, car les crampons ne sont pas trop agressifs. En revanche, c’est le meilleur compromis en limitant les aptitudes dans la bouette pour favoriser tous les autres types de terrains. 

Un autre aspect que j’ai bien apprécié sur cette machine, c’est qu’en prenant le guidon en main, on remarque au passage les nouveaux contrôles de guidon. Ils sont plus ergonomiques, intuitifs et surtout d’une esthétique améliorée que ceux multicolores que l’on était habitué de voir dans le passé. Le confort sur ce véhicule est très bon avec un siège juste assez moelleux, le pare-brise bas procure une protection efficace contre le vent et pour les mains. Et surtout, celui-ci n’est pas encombrant pour une excellente visibilité. 

Le coffre qui remplace le siège passager vient avec un dossier rembourré très appréciable et offrant un support supplémentaire pour le dos. Je l’ai adoré lors de longues journées à son bord. Dans l’ensemble, la qualité d’assemblage nous parait accrue. Par le fait même, moins de vibrations et de sons sont perceptibles lorsque l’on roule. On est à des années-lumière des premières années du constructeur chinois avec l’Overland… Les grands fabricants n’ont qu’à bien se tenir. Finalement, c’est une bonne chose qu’il y ait une forte compétition dans toutes les marques, car c’est ce qui amène les améliorations. Ainsi, ce sont les amateurs de VTT qui en bénéficieront le plus.  

Pour résumer mes impressions de l’Overland : c’est mon coup de cœur actuel chez CFMOTO! On obtient une puissante motorisation, des suspensions bien calibrées, des équipements de première qualité… Tout est cohérent avec la vocation d’une machine prête à dévorer des kilomètres et pour tous les types de terrain que vous voudrez franchir. Chapeau CFMOTO! 

CFMOTO CFORCE 1000 Overland Essai

Points forts

  • Motorisation puissante et adaptée à l’utilisation
  • Suspension bien calibrée offrant un confort digne de mention
  • Équipement généreux avec la version Overland 

Points à améliorer

  • Accélérateur assez sensible qui demande une certaine prudence dans les manœuvres à basse vitesse. 
  • Coffre en dessous à l’arrière qui n’est pas parfaitement étanche même s’il y a un cordon pour le sceller. 

Conclusion

Le CFMOTO Overland offre un niveau d’équipements plus qu’enviable. On obtient un VTT entièrement accessoirisé et prêt pour affronter de longues escapades. Tout y est pour rouler plusieurs centaines de kilomètres en tout confort et nous permettre d’amener avec soi beaucoup plus que le strict nécessaire. CFMOTO va frapper fort dans le marché avec ce véhicule proposant un rapport qualité/prix agressif face à la compétition. L’Overland est sans aucun doute un VTT à considérer sérieusement lors d’un prochain achat!

Article: Vincent Bourque-Veilleux

Sources photos : Site web et/ou Planète Quad

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

DÉCOUVREZ D'AUTRES ARTICLES

connexes