jeudi, août 5, 2021
jeudi, août 5, 2021

Quelle est la différence entre l’huile pour moto, motocross et VTT?

La plupart des personnes qui posent cette question ont une question sous-jacente qu’elles ont vraiment l’intention de poser : Puis-je utiliser la même huile moteur pour ma moto, mon motocross et mon VTT/VCC ?

Bien sûr, vous pouvez utiliser une seule huile pour tous vos jouets (en supposant que vous utilisez la bonne viscosité dans chacun d’eux). Mais vous ne devriez pas. 

Pourquoi ? Parce que chaque application présente des défis uniques pour l’huile moteur qu’une seule formulation ne peut pas relever. Nous allons tous les analyser pour comprendre pourquoi.

  • Moto V-Twin
  • Moto sport
  • VTT/VCC
  • Motocross

Mais d’abord, examinons ce que l’huile moteur doit faire, quelle que soit l’application.

Que ce soit sur une Harley-Davidson, une moto de sport Kawasaki, un VTT ou un motocross, l’huile doit protéger contre l’usure et combattre les effets néfastes de la chaleur extrême. Ces effets comprennent la formation de dépôts, qui privent le moteur de son efficacité et de sa puissance. Elle comprend également l’oxydation (décomposition chimique). Plus vite l’huile se décompose, plus vite elle ne parvient pas à protéger contre l’usure et les dépôts comme elle le devrait. Et plus vite il faut la changer, ce qui entraîne une perte de temps et d’argent.

C’est assez simple. Il y a des années, il était possible de fabriquer une seule huile moteur pour protéger toutes ces applications. Mais les moteurs d’aujourd’hui ne sont pas si simples.

Moto V-Twin 

Prenez votre classique bicylindre en V refroidi à l’air, comme le moteur que l’on trouve sur la plupart des motos Harley-Davidson. Ces moteurs chauffent. À quel point ? Dans notre Harley-Davidson Street Bob 2012 que nous avons testé dans notre laboratoire de mécanique, nous avons vu la température des cylindres atteindre 195°C (383°F). En revanche, notre Indian Scout 2017 refroidie par liquide a fait le même test, avec une température moyenne de 200°F (93°C).

- Publicité -

Une chaleur aussi intense peut faire des ravages sur l’huile moteur. L’huile peut perdre de sa viscosité et se diluer, transformant ainsi votre 20W-50 en un 10W-40 ou pire. Une viscosité plus légère que celle pour laquelle le moteur est conçu peut ne pas protéger les pièces contre l’usure. La chaleur extrême accélère également la décomposition chimique.

En fait, le taux d’oxydation double pour chaque augmentation de 18°F (10°C) de la température de l’huile. Cela signifie que pour chaque augmentation de température de 18°F (10°C), la durée de vie de l’huile est réduite de moitié. 

Il est essentiel que l’huile destinée à votre bicylindre en V refroidi à l’air soit formulée pour résister à une chaleur aussi intense. Pour ce faire, nous formulons l’Huile Synthétique AMSOIL pour Motos de type V-Twin, qui offre une résistance accrue à la chaleur extrême. Ses huiles de base synthétiques naturellement résistantes à la chaleur conservent leur viscosité malgré la chaleur extrême et la force de cisaillement des engrenages de transmission qui « coupent » la structure moléculaire de l’huile. Cela se traduit par une protection fiable dans les conditions de conduite les plus difficiles.

Quelle est la différence entre l'huile pour moto, motocross et VTT

Moto sport

Qu’en est-il d’une moto sport ? Elle ne peut pas être très différente d’un bicylindre en V, n’est-ce pas ?

Dans ce cas, la mousse est l’un de nos plus grands ennemis. Une moto sport peut facilement dépasser les 10 000 tr/min. L’action mécanique du vilebrequin qui tourne si vite peut fouetter l’air dans l’huile, ce qui provoque de la mousse.

Si l’huile n’est pas formulée avec des propriétés d’évacuation rapide de l’air, les bulles de mousse vont se propager dans tout le moteur. Lorsqu’elles s’effondrent entre les engrenages ou les surfaces d’appui, il ne reste rien d’autre que de l’air pour assurer la protection.

Nous avons tous besoin d’air, mais il est inutile pour protéger les moteurs à haute performance contre l’usure.

C’est pourquoi nous formulons l’Huile Synthétique Métrique pour Motos AMSOIL spécifiquement pour résister à la mousse. Ses additifs anti-mousses affaiblissent la tension de surface des bulles d’air, ce qui aide à éliminer la mousse. Il en résulte une excellente protection contre l’usure, quel que soit votre type d’accélération.

VTT/VCC

Votre VTT/VCC  est une tout autre bête. Ainsi, la force de la pellicule d’huile prend une importance supplémentaire. En effet, ces appareils sont fréquemment utilisés pour effectuer des travaux lourds à faible vitesse.

Mon VTT Honda Fourtrax en est le parfait exemple. Il passe des jours et même des semaines en première ou deuxième vitesse. Je tire souvent une remorque chargée de bois de chauffage. J’empile aussi les supports avec quelques tronçonneuses, un maillet à fendre, un levier, des bidons d’essence et les autres accessoires pour un beau temps passé dans le bois.

Un fonctionnement lent et méthodique lorsque le moteur est fortement chargé impose des contraintes accrues aux roulements du moteur. Si la force de la pellicule d’huile ne peut pas l’endurer, la pression accrue le fera éclater, ce qui entraînera l’usure des roulements.

L’Huile Moteur Synthétique AMSOIL  pour VTT/VCC est conçue avec des huiles de base synthétiques robustes qui permettent la formation d’une pellicule protectrice durable dans les conditions les plus difficiles.

Vous pourriez vous dire : « Bien sûr, mais ma Harley est aussi très performante. » C’est vrai, mais les motos sont généralement conduites de manière récréative, ce qui signifie qu’elles subissent un stress accru lors de l’accélération, mais se stabilisent pour ainsi dire une fois que vous avez atteint votre vitesse de croisière. Rouler à une vitesse constante avec une charge légère crée moins de stress que, par exemple, tirer une souche du sol avec votre VTT ou tirer une remorque chargée en montant dans la boue avec votre VTT.

Motocross et Enduro

Enfin, nous avons les motocross. Étonnamment, les conditions d’utilisation des motocross  sont similaires à celles d’un VTT ou d’un VCC. Il est vrai que vous ne déneigez pas  avec votre Honda CRF450. Mais la moto subit également un stress à basse vitesse ponctué de périodes de régime élevé.

Dans une course, on met les gaz dès le départ. Puis, vous ralentissez dans le premier virage. Vous appuyez sur l’accélérateur dans les bosses (whoops), ce qui fait que le pneu arrière tourne librement lorsqu’il est en l’air, mais crée une lourde charge sur le moteur lorsqu’il touche le sol.

La différence avec les motocross réside toutefois dans la conception du moteur

Les moteurs de motocross sont généralement légers et conçus pour la performance. Chaque fois que vous enlevez de la masse, tout en augmentant la puissance, vous augmentez le stress du moteur. La combinaison d’un régime élevé et de matériaux plus légers crée le scénario parfait pour une panne de moteur si l’huile moteur ne fait pas son travail. De plus, les pistons des motocross ont tendance à avoir des jupes de piston plus courtes pour réduire les frottements. Cela peut aider votre chrono, mais cela n’aide pas la longévité du moteur. Le piston plus court veut osciller à l’intérieur du cylindre, ce qui concentre une force énorme sur la minuscule zone où la jupe du piston et la paroi du cylindre sont en contact. Seule une pellicule d’huile microscopique offre une protection dans cette zone, ce qui signifie que l’huile a intérêt à offrir la résistance de pellicule nécessaire pour aider le moteur à survivre.

Regardez l’image pour voir ce qui peut se passer. Ce piston s’est fissuré après plus de 100 heures d’utilisation. L’usure a probablement fait rétrécir le piston et l’a fait basculer dans le cylindre. Le martèlement continu a finalement provoqué sa défaillance.

Une forte contrainte combinée à sa conception légère a provoqué la défaillance du piston de ce motocross.

Pour aggraver les choses, les motocross  ne contiennent presque pas d’huile. Un litre d’huile environ est courant. Pensez à tout ce qu’un seul litre d’huile doit faire :

  • Combattre l’usure
  • Résister à la chaleur
  • Empêcher les dépôts

C’est pourquoi la plupart des conducteurs changent fréquemment l’huile moteur. Il n’est pas rare non plus que le haut moteur soit refait toutes les 100 heures environ.

Mais ce n’est pas parce que l’huile pour motocross est changée fréquemment que vous pouvez utiliser une huile bon marché. Il est bien moins coûteux et moins compliqué de payer un peu plus cher pour une bonne huile que de reconstruire votre haut moteur.

Article: Étienne Jeanson

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

DÉCOUVREZ D'AUTRES ARTICLES

connexes